Sélectionner une page

Mexique : attaque d’un centre de désintoxication

Des hommes armés ont attaqué hier (01/07) en fin d’après-midi un centre de désintoxication de la ville d’Irapuato, État de Guanajuato dans le centre du Mexique, sur fond de narcotrafic. Il y a une vingtaine de tués. Le bilan n’est toujours pas définitif ce jeudi (02/07). On parle de 25 morts. C’est la deuxième attaque de ce type depuis la fin du mois de mai.

« Des individus sont arrivés à bord d’un véhicule de couleur rouge, nous n’avons pas beaucoup de détails. Selon un bilan préliminaire, il y a 24 personnes sans vie et 7 blessés », a déclaré le responsable de la Sécurité publique d’Irapuato, Pedro Cortés. Des organisations criminelles comme le cartel de Jalisco Nueva Generacion et le cartel de Santa Rosa de Lima se livrent, en plus du narcotrafic, à des activités comme l’extorsion, les enlèvements et le vol de carburant. Selon les premiers éléments de l’enquête, un groupe de civils armés est entré dans le bâtiment situé Calle de Lerdo, col. Jardines de Arandas, ils ont rassemblé des gens à l’intérieur, et les ont exécutés.

Le 21 juin, les autorités ont annoncé l’arrestation de 26 personnes soupçonnées d’appartenir au cartel de Santa Rosa de Lima. Cette annonce a déclenché des blocages de routes et des incendies de véhicules dans les villes de Celaya, Salamanca et Villagran (lire ICI, sur ce site). Le président mexicain Andres Manuel Lopez Obrador a déclaré que le gouvernement ne permettrait pas que le Mexique « tombe dans l’anarchie et le désordre ». Ce qui est pourtant déjà le cas. Un sinistre processus entamé il déjà plusieurs années.