Sélectionner une page

Le ministère public recevra la liste des fraudeurs à l’aide d’urgence

La Cour a détecté 620 000 paiements irréguliers

Dans la liste il y a même des… morts !

 La TCU (Cour des comptes fédérale) a décidé d’envoyer au parquet fédéral une liste des bénéficiaires qui auraient reçu indûment l’aide d’urgence de 600 R $ (100 €, environ 60 % su salaire minimum brésilien) du gouvernement fédéral du fait de la pandémie de coronavirus. Les enquêteurs ont identifié des paiements envers des retraités, des fonctionnaires et même des morts. Certains membres de la famille Bolsonaro ont reçu cette aide et même des résidents brésiliens aux États-Unis ! Pendant ce temps 90 % des habitants des favelas et des pauvres des régions intérieures n’ont jamais rien reçu…

Face à ces graves irrégularités, le juge ayant dénoncé de nombreux cas, Bruno Dantas, a décidé de renvoyer les cas les plus scandaleux au MPF (ministère public fédéral) afin que les bénéficiaires soient poursuivis pénalement.

Il y a, par exemple, des retraités de la Cour fédérale et de la Banque centrale sur la liste des aides publiques avec des pensions de 20 000 R $ et 40 000 R $ par mois (3300 à 6500 €). Il appartiendra au MPF d’enquêter sur chaque situation et, éventuellement, de les poursuivre pénalement si la fraude est confirmée. « Cette décision ne vise que les pires fraudeurs, insensibles et dépourvus du moindre sens de l’éthique, d’empathie et de solidarité avec ceux qui dépendent vraiment de ces 600 R $ pour acheter de la nourriture pour leurs familles », a déclaré le juge Bruno Dantas au quotidien Folha de São Paulo.

Par ailleurs, Dantas a déclaré que le service technique responsable (Secrétariat de la sécurité sociale) avait vérifié l’existence de paiements à 17 000 personnes décédées, 235 entrepreneurs à revenu élevé, sans parler de fonctionnaires. Les chiffres ont été obtenus après croisement avec plus de 70 bases de données disponibles.

Le ministère de la Défense a déjà récupéré 16 millions de reais (2 600 000 €) à la mi-juin, versés indûment à 25 000 militaires qui avaient reçu cette aide d’urgence dont de nombreux officiers.

La semaine dernière, un juge de Rio Grande do Sul a tenté de bloquer la diffusion par l’émission populaire Fantástico, sur TV Globo, des noms des bénéficiaires qui ont indûment reçu une aide gouvernementale.