Sélectionner une page

Amérique latine : nombre de cas de Covid supérieur à celui de l’Europe

Tout le continent est dans une situation difficile

Pour la première fois depuis le début de la pandémie, l’Amérique latine a dépassé l’Europe en nombre de cas de Covid-19 avec plus de 2,73 millions de contaminations officiellement déclarées. Dans la réalité, il pourrait y en avoir beaucoup plus. Les scientifiques évoquent des chiffres allant de trois à cinq millions rien que pour le Brésil (1 500 000 selon les autorités). Et c’est aujourd’hui, vendredi (03/07) que vient d’être publié au journal officiel fédéral le véto de Bolsonaro contre une décision du Congrès : l’obligation du port du masque dans les écoles, les églises et les supermarchés. Toutefois, plusieurs municipalités ont décidé de faire fermer tous les magasins et les halls des banques (distributeurs) durant tout le week-end.

Aux États-Unis, la situation empire au point que plusieurs États reconfinent. Au moins 53 069 nouvelles infections ont été recensées jeudi en 24 heures, un niveau record depuis le début de la pandémie. Cela porte à plus de 2,7 millions le nombre total de cas détectés dans le pays et 128 677 le nombre de décès enregistrés depuis le début de la crise. Rien que la Floride enregistre 10 000 nouveaux cas toutes les 24 heures depuis le début de la semaine. Les autorités fédérales augmentent leurs mesures de restriction à la veille du week-end de fête nationale du 4 juillet. Le port du masque est désormais rendu obligatoire dans les lieux publics au Texas.

Au Chili, la région minière d’Antofagasta est en ce moment la plus touchée par le coronavirus après la capitale. La situation est particulièrement dramatique à Calama. « Calama se meurt. Le ministère de la Santé a décrété le confinement beaucoup trop tard, alors que la contagion, les nouveaux cas, étaient déjà hors de contrôle », a déclaré le maire de la ville, Daniel Agusto. Les mines de cuivre sont très fortement impactées. Le cuivre est la principale richesse du pays, et représente 50 % de ses exportations. Les activités minières n’ont jamais cessé de fonctionner même si certaines sont désormais au ralenti. Les mesures de sécurité sanitaire mises en place dans le secteur sont très insuffisantes. Les hôpitaux de la principale région minière du pays, Antofagasta, sont saturés. Quant à Cuba, une reprise timide du tourisme s’annonce. Les plages sont à nouveau accessibles. Les autorités cubaines disent maîtriser la pandémie avec un peu plus de 2 300 contaminations et 86 décès au total.

Au Mexique on ne sait plus le nombre de décès. Celui-ci va de 30 000 à 60 000. Le père Maraschi, missionnaire du PIME (Institut Pontifical des Missions Étrangères), explique depuis Mexico que le pic de l’épidémie de Covid-19 n’a pas encore été atteint au Mexique. « La situation de la pandémie au Mexique s’aggrave d’heure en heure. Ces derniers jours, plus de 200 000 personnes ont été infectées et plus de 30 000 sont déjà décédées ». Bien que les conditions sanitaires ne s’améliorent pas, le président Andrés Manuel López Obrador a annoncé ces derniers jours que les mesures restrictives à Mexico seront progressivement levées. La moitié des cas apparaissent dans la région de la capitale, tandis que dans les zones rurales, la population est peu informée et les malades sont obligés de faire de longs trajets pour se rendre à l’hôpital.