Brésil: Lula demande à sortir de prison pour enterrer son petit-fils

L’ex-président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva, incarcéré depuis avril, a demandé vendredi à sortir de prison pour assister aux obsèques de son petit-fils décédé à l’âge de sept ans, a annoncé son parti. « Le président Lula a perdu son petit-fils aujourd’hui. Arthur avait sept ans et a été victime d’une méningite. Courage, président, nous sommes à tes côtés », a écrit la présidente du Parti des Travailleurs (PT, gauche) Gleisi Hoffmann sur Twitter.

Un porte-parole du PT a confirmé que « la défense de Lula fera une demande » pour que l’ex-président puisse assister aux funérailles d’Arthur Araújo Lula da Silva, décédé dans un hôpital de Sao Paulo (sud-est) des suites d’une méningite. Il était l’un de ses cinq  petits-fils.

Arthur avait rendu visite deux fois à son grand-père en prison, à Curitiba (sud).

Les avocats de l’icône de la gauche ont invoqué un article de la loi sur les exécutions de peine, qui stipule que les détenus peuvent sortir de prison sous escorte en cas de décès ou de maladie grave d’un membre de la famille proche.

Mais Lula n’avait pas pu assister aux obsèques de son frère Vava fin janvier, quand ce dernier était mort d’un cancer à 79 ans. Sa demande avait été rejetée dans un premier temps par un juge de première instance, avant que le président de la Cour suprême ne lui accorde finalement l’autorisation, mais trop tardivement : les obsèques avaient commencé.

« Ils ne m’ont pas laissé faire mes adieux à Vava par pure méchanceté », avait réagi l’ex-président, cité dans un communiqué du PT.

Lula, 73 ans, purge une peine de 12 ans et un mois de prison, pour avoir reçu un appartement en bord de mer de la part d’une entreprise de bâtiment en échange de faveurs dans l’attribution de marchés publics. Pour cette condamnation sans aucune preuve, le juge Moro a été récompensé en devenant ministre de la justice dans le gouvernement d’extrême droite de Jair Bolsonaro…