Québec : Action collective autorisée contre des sites de réservation hôtelière

 

La Cour supérieure du Québec vient d’autoriser une action collective qui pourrait permettre à des centaines de milliers de Québécois d’être dédommagés après avoir payé des frais hôteliers obligatoires dissimulés sur des sites de réservation comme Expedia.ca rapporte Le Devoir.

Dans une décision rendue mardi, la juge Chantal Lamarche a autorisé la demande d’action collective déposée il y a un peu plus d’un an par Dany Lussier, écrit encore Karl Rettino-Parazelli. Lussier a fait valoir qu’il a dû acquitter des frais hôteliers obligatoires lors de la réservation d’un forfait de quatre nuits à Las Vegas sur le site Expedia.ca en janvier 2017, et que ces frais n’étaient pas inclus dans le prix total affiché au départ. Il a soutenu que l’existence de ces frais obligatoires mal affichés lors du processus de réservation contrevient à différents articles de la Loi sur la protection du consommateur (LPC) et du Règlement sur les agents de voyages, ajoute l’auteur de l’article.

« M. Lussier affirme avoir dû payer des frais obligatoires de 29,48 $US par nuitée qui ne sont apparus qu’à la toute fin du processus de réservation, en petits caractères ».

La juge Lamarche considère que les arguments avancés par Dany Lussier sont défendables et « elle lui permet donc d’exercer une action collective au nom de tous les consommateurs québécois qui ont effectué une réservation hôtelière par l’entremise des sites Expedia.ca, Hotels.com ou Travelocity.ca » (…) « et qui ont dû obligatoirement débourser, pour pouvoir bénéficier de leur réservation, un montant supplémentaire au prix total affiché au moment de la réservation, depuis le 10 janvier 2015 ».

Selon les avocats du cabinet Kugler Kandestin qui représentent le demandeur, l’action collective pourrait toucher des « dizaines, voire des centaines de milliers de consommateurs ». Seuls les sites de réservation visés connaissent le nombre exact de clients concernés.