Venezuela : Journaliste américain expulsé

Cody Weddle, 28 ans, travaillait comme journaliste indépendant depuis 2014 au Venezuela pour plusieurs chaînes de télévision et différents journaux américains, dont le Miami Herald. Le journal de Floride rapporte que le jeune homme a été arrêté à son domicile de Caracas jeudi matin par les agents de contre-espionnage militaire et interrogé pendant plusieurs heures avant d’être amené à l’aéroport en vue de son expulsion. Son matériel a été saisi. Son assistant Carlos Camacho, a également été arrêté et son matériel saisi, selon le Syndicat national des journalistes, SNTP.

« Cette détention de Cody Weddle à un moment politiquement délicat menace d’aggraver les tensions entre les États-Unis et le Venezuela », prévient le Miami Herald. En effet les sénateurs de Floride Marco Rubio et Rick Scott sont montés au créneau. Les deux élus républicains ont accusé Nicolás Maduro de préférer « étouffer la vérité plutôt que de l’affronter ».

Cody Weddle vit à Caracas depuis 2014 et a notamment travaillé pour la section locale 10 du WPLG, au sud de la Floride, au Miami Herald, sur ABC, au CBC et au Telegraph. Au début de sa carrière, il a travaillé pour Telesur, la chaîne de télévision latino-américaine largement financée par le Venezuela. Récemment, il couvrait le retour à Caracas du président par intérim Juan Guaidó.

Espacio Publico, un groupe de défense des médias basé à Caracas, a déclaré qu’il était extrêmement irrégulier que Weddle soit détenu par l’armée et non par la police.

Les reportages au Venezuela sont devenus une entreprise à haut risque, car le régime de Maduro considère souvent la presse comme étant une partie intégrante d’un complot de déstabilisation. Espacio Publico a recensé au moins 38 reporters arrêtés — pour la plupart brièvement — en janvier et février.

Sept journalistes ont également été expulsés cette année

 Réagissant aux nouvelles de Weddle, le secrétaire général de l’Organisation des États américains, Luis Almagro, a déclaré que le régime de « censure et d’intimidation » au Venezuela devait cesser.

Le mois dernier, le reporter Jorge Ramos, présentateur d’Univision, et son équipe ont été détenus pendant plusieurs heures au palais présidentiel alors qu’ils interviewaient Maduro. Ils ont ensuite été expulsés.

Un journaliste allemand, Billy Six, est sous garde vénézuélienne depuis novembre et Jesús Medina, un journaliste vénézuélien qui travaillait pour DolarToday, est détenu dans une prison militaire depuis août 2017.

Le correspondant du Miami Herald en Amérique latine a été détenu pendant deux jours en 2013 et expulsé en 2016.