Brésil

 

Criminalité, 2018

180 viols par jour !

120 personnes abattues par la police par semaine !

 

Plus de 57.000 homicides ont été recensés au Brésil en 2018, soit 10,4% de moins que l’année 2017. Mais et il y a un gros mais : le nombre de personnes tuées par la police a augmenté de près de 20% !

Le rapport de l’ONG de référence Forum de Sécurité publique pointe également du doigt une hausse des féminicides (+4%) et des meurtres de membres de la communauté LGBT (+10,1%), sous le gouvernement de droite de Michel Temer.

«Nous vivons un moment dans lequel le discours de haine contre les minorités a des effets concrets (sur le nombre d’homicides)», explique à l’AFP Daniel Cerqueira, un des auteurs du rapport.

 6220 personnes ont été tuées par les forces de l’ordre en 2018 (+19,6%). Parmi elles, 77,9% étaient des jeunes de 15 à 29 ans et 75,4% étaient des Noirs, dans un pays qui compte 54% d’afrodescendants.

L’an dernier, 343 policiers ont été tués au Brésil, une baisse de 8% par rapport à 2017.

Le rapport a également recensé 66.041 viols l’année dernière, soit environ 180 par jour, une augmentation de 4,1% sur un an.

Daniel Cerqueira craint par ailleurs que les nombres d’homicides ne reparte à la hausse, en raison de la politique sécuritaire de Jair  Bolsonaro.

Selon lui, le gouvernement en place depuis janvier encourage «la libéralisation du port d’armes et la brutalité des opérations policières».