Coronavirus: alerte au nord du Brésil

Dans le Nord du Brésil, dans l’état de l’Amapá  (frontalier avec avec la Guyane française), les autorités travaillent à un plan d’urgence pour faire face à une éventuelle propagation du virus sur leur territoire.

Un groupe a été créé lors d’une réunion le jeudi 30, entre les organismes étatiques, fédéraux et municipaux dans le cadre des directives du ministère de la Santé (MS) et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La commission sera chargée de rédiger le plan d’urgence qui décrira les stratégies de prévention, de surveillance et de contrôle pour faire face à l’arrivée éventuelle du coronavirus dans l’État. Des actions spécifiques seront également définies pour la région d’Oiapoque car il s’agit d’une zone frontalière internationale avec la Guyane française.

Ce plan fait partie du protocole du ministère de la Santé pour des situations de cette nature et devrait être présenté le 5 février au ministère de la Santé, à Brasília, avec d’autres États. Outre le Secrétariat d’État à la santé (Sesa) et la Surveillance de la Santé (SVS), la commission travaille avec la Défense civile et l’Agence nationale de surveillance de la santé (Anvisa).

«Il est important que la population soit consciente que nous nous organisons pour une éventuelle situation à risque et nous serons prêts à agir. Et qu’à l’heure actuelle il n’y a pas de cas suspects en Amapá, il faut être prudent avec la diffusion de toute information », a expliqué Dorinaldo Malafaia, surintendant de la surveillance de la santé.

Dans le reste du Brésil des cas ont été enregistré dans les États du Piauí (Nordeste) et de São Paulo.