Sélectionner une page

Ailleurs aux Amériques

Guyane : l’Est très touché

Le Mouvement de décolonisation et d’émancipation sociale (MDES) appelle au traitement de la crise sanitaire Covid à l’Est de la Guyane doit tenir compte de la réalité historique et géographique. Selon les militants, il faut soigner tous les habitants de la vallée de l’Oyapock y compris ceux d’Oiapoque.

Plusieurs manifestations ont amené le préfet à tirer la sonnette d’alarme alors que la crise s’aggrave dans l’est du territoire (Saint-Georges). Marc Del Grande appelle les Guyanais à se ressaisir et ajoute : « Les 10 jours qui arrivent sont déterminants. Ces derniers jours, une augmentation des cas avec deux tiers des cas à l’est à Saint-Georges et Camopi et un tiers à Cayenne, Macouria et Kourou pour les grandes masses… Il n’y a plus de cas importés par avion… Le sujet c’est de garder le plus étanche possible le cluster de Saint-Georges avec le reste de la Guyane ».

Chili : une appli trouve une nouvelle utilité et des manifestations éclatent

Une application destinée normalement à lutter contre les incivilités et l’insécurité est désormais de plus en plus utilisée dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. So Safe avait été créée en 2015 pour répondre à des problèmes de voisinage ou des délits pour lesquels la police met parfois du temps à intervenir. Avec la pandémie de coronavirus, cette application devient un outil pour dénoncer le non-respect des règles d’hygiène et de sécurité près de chez soi. Par ailleurs, des manifestations ont éclaté dans les banlieues pauvres de Santiago pour dénoncer l’insuffisance des aides de l’État face aux difficultés économiques.

Surinam : les résultats définitifs des élections, peut-être à la fin du mois

Mais dores et déjà, le clan Bouterse serait battu

380 000 électeurs surinamais étaient appelés aux urnes le 25 mai pour des élections législatives. Les premiers résultats définitifs et les déclarations officielles ne sont pas attendus avant la fin du mois. Le président Bouterse sous le coup de deux condamnations joue sa liberté lors de ce scrutin. Le nouveau président doit prêter serment le 13 août 2020. En cas de défaite, l’actuel président pourrait être arrêté à des fins d’extradition vers les USA où il est poursuivi pour un narco-trafic à grande échelle au cœur duquel deux de ses fils sont impliqués et emprisonnés aux États-Unis.

Venezuela : l’UE et l’Espagne organisent une conférence des donateurs

L’Union européenne et l’Espagne organisent ce mardi (26/05) une vidéoconférence des donateurs pour le Venezuela pour venir au secours des millions de Vénézuéliens qui fuient leur pays, tout en aidant les pays d’Amérique latine qui les accueillent. Les Nations unies estiment que, depuis 2015, plus de 5 millions de Vénézuéliens ont quitté leur pays pour fuir la crise politique et économique. Celle-ci s’est encore aggravée avec l’épidémie de coronavirus, selon le chef de la diplomatie européenne Josep Borell.

Pendant ce temps, le premier pétrolier iranien (d’une série de cinq) est arrivé. Le Venezuela, pourtant un des premiers producteurs de pétrole connaît une très grave pénurie d’essence. Le gouvernement de Nicolas Maduro estime que les sanctions américaines sont responsables de cette situation. Des experts et l’opposition autour de son chef de file Juan Guaido l’attribuent à des choix politiques erronés, au manque d’investissement et à la corruption.