Sélectionner une page

Déjà de nouvelles révélations !

L’ancien homme de confiance du président était en cavale. Il a été arrêté et désormais il est une menace pour le clan Bolsonaro

Mise à jour: On apprend dimanche par les médias brésiliens que Le MP-RJ (ministère public de Rio de Janeiro) estime qu’ Adriano Magalhães da Nóbrega, le capitaine Adriano , qui était le chef de la milice du bureau du crime (si, si ça existe au Brésil !), a transféré plus de 400 000 R$ sur les comptes bancaires du policier militaire à la retraite Fabrício Queiroz , ancien assistant du sénateur Flávio Bolsonaro (Republicanos-RJ), arrêté jeudi matin. Le capitaine Adriano a été tué lors d’une opération de police à Bahia en février de cette année. Au moins 69 500 R$ ont été déposés sur les comptes bancaires de Queiroz dans des restaurants gérés par le milicien et sa famille.

Mauvaise journée hier jeudi (18/06) pour l’exécutif brésilien. D’ailleurs, pour la première fois depuis qu’il est élu Jair Bolsonaro n’est pas sorti de son bureau pour prendre son petit bain de foule matutinal quand il est au Palais à Brasília. D’abord, la première mauvaise nouvelle fut l’arrestation d’un homme qui s’il se met à parler risque de faire vaciller la République et le clan Bolsonaro. Nous parlons de Fabrício Queiroz, chauffeur, gardien de sécurité, coursier ; bref un homme à tout faire au service exclusif de la famille Bolsonaro depuis des années. Il avait disparu. On pensait qu’il ne réapparaîtrait plus et qu’il garderait par-devers lui de très nombreux secrets de famille. C’est le cas de le dire. Notamment en ce qui concerne des malversations financières notamment entre l’épouse du chef de l’État, deux de ses fils et sans doute d’autres personnes. Ceci avait commencé juste avant la campagne électorale.

Et cerise sur le gâteau, la police fédérale a cueilli le fugitif chez Frederick Wassef… l’avocat de Flávio Bolsonaro, parlementaire et fils de l’autre !

 L’enquête concernant Queiroz porte sur des faits d’organisation criminelle, de blanchiment d’argent et de détournement de fonds publics. Rien de moins. Cette arrestation est importante. Le fugitif est le lien capable de révéler comment l’argent public a transité entre les mains des membres du clan Bolsonaro et surtout est-il vrai que ces détournements de fonds ont servi à financer des milices, notamment à Rio de Janeiro ?

En ce moment, les Bolsonaro prient pour que Fabrício Queiroz ne lâche pas le morceau ! Détail: Queiroz payait les frais de scolarité des filles de Flávio Bolsonaro !

L’autre sujet de préoccupation est tombé en fin d’après-midi : le ministre de l’Éducation quitte le gouvernement. Un de plus. Je commence à m’y perdre. Je pense qu’en moins de six mois au moins six ministres ont été débarqués ou ont démissionné : un ministre de la Justice, deux ministres de la Santé, une ministre de la Culture et maintenant celui de l’Éducation !

Lire l’article concernant Abraham Weintraub, désormais ex-ministre