Bolsonaro insiste : Il veut exploiter l’Amazonie jusqu’à la dernière goutte de sang des Amérindiens, jusqu’à la dernière goutte de sève !

Le président brésilien Jair Bolsonaro a de nouveau ironisé sur le chef d’État français et un de ses ambassadeurs a continué d’insulter Brigitte Macron, tel un adolescent immature…. jair Bolsonaro croit se livrer à un bras de fer avec Emmanuel Macron, mais pour l’instant, la forêt brûle en Amazonie alors que la France et le G7 offrent une aide (acceptée) décisive à la Bolivie et au Paraguay (voir par ailleurs sur ce site).

Par ailleurs, il réaffirme sa volonté de développer économiquement la plus grande forêt tropicale de la planète en y créant des entreprises, une autoroute et même un pont sur l’Amazone ! Il donne l’image catastrophique d’un Brésil ignorant l’environnement et voulant exploiter les forêts jusqu’à la dernière goutte de sang des Amérindiens qu’il méprise profondément !

« En Amazonie, nous avons des richesses incalculables, si nous savions exploiter ces richesses de manière rationnelle et avec de la valeur ajoutée (cela apporterait) une impulsion formidable à notre économie », a-t-il déclaré lors d’une entrevue avec des journalistes.

Depuis son arrivée au pouvoir, Bolsonaro a fortement encouragé le développement de l’agriculture et de l’élevage en Amazonie et s’est dit favorable à l’extraction minière (y compris dans les réserves indigènes). La déforestation, qui progresse rapidement sous son gouvernement, est jugée par les spécialistes largement responsable de l’avancée des incendies en Amazonie.

Il encourage les bûcherons à chasser les tribus amérindiennes. Ces prédateurs qui sont à la solde des gros propriétaires eux-mêmes à celle des multinationales de l’agroalimentaire, sont toujours très lourdement armés et n’hésitent pas à tuer celles et ceux qui osent leur résister.

Alors que les incendies commencent à être maîtrisés au Paraguay et en Bolivie, la soi-disant intervention sur le terrain de l’armée brésilienne depuis plus d’une semaine n’a toujours pas fait baisser le nombre d’incendies. Plus de la moitié des 1 284 nouveaux départs de feu enregistrés en ce début de semaine par l’institut INPE dans l’ensemble du Brésil l’ont été en Amazonie, malgré le supposé déploiement de 18 avions et 3 900 hommes.

Enfin, après avoir annulé la veille pour raisons médicales sa participation à un sommet régional sur les incendies en Amazonie prévu vendredi en Colombie, J.  Bolsonaro a indiqué qu’il assisterait au sommet par téléconférence.

En attendant, sa popularité baisse fortement dans les sondages et il est de plus en plus contesté par les maires des grandes villes et surtout par les gouverneurs qu’ils soient de gauche ou de droite.

 


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/4d8f6e923fcdc7504c50f44cb7090e7e/web/wp-includes/functions.php on line 4344

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/4d8f6e923fcdc7504c50f44cb7090e7e/web/wp-includes/functions.php on line 4344