Paraguay

 Des restes humains découverts dans une résidence de l’ancien dictateur

Des résidents ont découvert des ossements humains sous le plancher d’une salle de bain dans une maison ayant appartenu à l’ancien dictateur sanguinaire Alfredo Stroessner, près de la ville paraguayenne de Ciudad del Este, non loin de la frontière brésilienne. Plusieurs enquêtes sont ouvertes dont une par l’ENABI, un organisme chargé entre autres d’identifier les restes des disparus de la dictature, dépendant du ministère de la Justice. Ceci avec l’aide d’une équipe d’anthropologie médico-légale venue d’Argentine comme ce fut généralement le cas dans le cadre d’autres découvertes similaires, notamment en 2013.

Arrivé au pouvoir à la suite d’un coup d’État, Stroessner est lui-même renversé, le 3 février 1989, par un autre coup d’État militaire, mené par le général Andrés Rodríguez Pedotti. Il trouvera refuge au Brésil où il décédera en 2006. Il avait pris le pouvoir suite à une guerre civile qui durait depuis 1947 avec l’aide financière des États-Unis. Nixon ira jusqu’à déclarer que le régime de Stroessner était un « modèle de démocratie viable pour l’Amérique latine ».

Malgré l’aspect dictatorial de sa présidence, Alfredo Stroessner avait des admirateurs qui ont salué certaines réussites politiques. Il est ainsi commun de trouver aujourd’hui au Paraguay des hôpitaux, des écoles, des villages et des villes baptisés à son nom ou à celui de ses proches.

Alfredo Stroessner éprouvait une véritable fascination pour l’Allemagne, son pays d’origine, même si les relations entre les deux pays demeurèrent difficiles. Le Paraguay a toujours facilité l’accueil de plusieurs centaines de criminels nazis (à l’instar du médecin d’Auschwitz, Josef Mengele, ou du boucher de Riga, Eduard Roschmann). Stroessner leur avait à tous accordé la nationalité paraguayenne.

Naturellement, le président brésilien Jair Bolsonaro lui a rendu hommage cette année…

Le Paraguay est le seul pays d’Amérique du Sud à ne pas posséder d’accès à la mer (avec la Bolivie qui en eut un à une certaine époque). Il compte environ 7 millions d’habitants.

Le pays est divisé en dix-sept départements, mais la capitale dispose d’un statut particulier. À la tête de chaque département se trouve un gouverneur élu par les citoyens de la région.

Voir la fiche Wikipedia du Paraguay


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/4d8f6e923fcdc7504c50f44cb7090e7e/web/wp-includes/functions.php on line 4344

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/4d8f6e923fcdc7504c50f44cb7090e7e/web/wp-includes/functions.php on line 4344