Un arbre miracle pour freiner la déforestation : l’inga

 

L’arbre inga pourrait aider à résoudre le problème de la déforestation en Amazonie. Plusieurs programmes scientifiques mettent aujourd’hui en avant la capacité de cet arbre à pousser sur des sols brûlés ou des terrains déforestés, rapporte la BBC. Il libère aussi de l’azote qui fertilise la terre et favorise la repousse d’autres espèces végétales.

Un projet mené par l’institut Ouro Verde utilisant des arbres inga espère montrer aux petits exploitants qu’ils peuvent gagner leur vie de manière décente. Les arbres Inga, connus sous le nom de haricots glacés, fixent l’azote dans le sol, augmentant ainsi les niveaux de productivité.

Les scientifiques espèrent que le programme convaincra les petits exploitants de ne pas vendre leurs terres à de grandes entreprises agroalimentaires et de rester des agriculteurs en Amazonie.

Cette plante pourrait donc être une solution partielle à la déforestation provoquée par les incendies en Amazonie. Parmi les 300 variétés d’arbre inga, certaines sont considérées comme « une sorte d’arbre miracle ou de super arbre ». Elles limiteraient les effets néfastes des feux de forêt et de la déforestation volontaire et constitueraient également une ressource pour les populations locales.

Il s’agit plus précisément de l’Inga microcalyx. Le genre Inga occupe un large éventail d’habitats, aussi bien sur des sols non inondés que sur des sols inondés de façon périodique ou permanente. Ces plantes sont souvent étroitement associées aux cours d’eau. Les gousses de pois doux renferment plusieurs grosses graines incluses dans une chair blanche et cotonneuse. Cette pulpe sucrée, dont le goût rappelle la glace à la vanille (d’où le nom anglais de « ice cream bean »), est généralement mangée crue. Elle est particulièrement appréciée des enfants. Ces arbres sont aussi utilisés pour faire de l’ombre dans les cultures de café et de cacao. Historiquement, les paysans implantaient ces arbres en bordure de parcelle et taillaient les branches pour les utiliser comme paillage des cultures pour limiter le développement des mauvaises herbes et enrichir le sol en azote.

Inga microcalyx est une espèce de plantes du genre Inga de la famille des Fabaceae. Elle ne se trouve qu’au Brésil.

« C’est vraiment une sorte d’arbre miracle, car certaines espèces peuvent faire des choses étonnantes », a déclaré Toby Pennington, professeur de diversité végétale tropicale et de biogéographie à l’Université d’Exeter, au Royaume-Uni. « Ils peuvent pousser très vite sur des sols très très pauvres, même sur des sols où une forêt pluviale a été coupée et s’est beaucoup dégradée ». Les arbres (il y a plus de 300 espèces) appartiennent à la famille des légumineuses, ce qui leur permet de fixer l’azote atmosphérique dans le sol. « Mais même parmi les légumineuses, leur taux de croissance est fantastique », a déclaré le professeur à BBC News.

De plus, l’inga produit un fruit comestible vendu sur tous les marchés locaux de l’Amérique latine. Les feuilles de l’arbre peuvent être utilisées pour nourrir le bétail et la plante peut être transformée en bois de chauffage.

L’institut Ouro Verde (« or vert ») soutient donc ce projet qui vise à convaincre et encourager les propriétaires terriens à faire pousser cette espèce. La démarche cible les régions particulièrement touchées par la déforestation industrielle. Les caractéristiques de la plante pourraient donc participer à la création de couloirs végétaux vitaux parmi la faune locale. Un choix réfléchi de culture offrirait par ailleurs aux habitants « une meilleure sécurité alimentaire et des revenus plus élevés », estime Saulo de Souza, chercheur à l’institut.

Le professeur Thomas Lovejoy de l’Université George-Mason a déclaré en août à The Independent que la déforestation pourrait atteindre prochainement un « point de basculement » irréversible si le problème n’était pas pris en charge dès maintenant et surtout de façon efficace. Ce qui, au Brésil, n’est pas du tout le cas en ce moment avec le gouvernement Bolsonaro.


Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/4d8f6e923fcdc7504c50f44cb7090e7e/web/wp-includes/functions.php on line 4344

Notice: ob_end_flush(): failed to send buffer of zlib output compression (1) in /home/clients/4d8f6e923fcdc7504c50f44cb7090e7e/web/wp-includes/functions.php on line 4344